Assemblage photo Haute Résolution

Techniques d'assemblage HD et exemples

Certaines de mes images sont réalisées grâce à une méthode d'assemblage de plusieurs photos verticales pour créer un panoramique en très haute résolution.

Les avantages de cette technique sont les suivants :

  • Une photographie en haute, voir extrêmement haute résolution, pour ma part entre 100 et 1500 Mega Pixels.
  • Une photo si détaillée permet l'impression en tirage d'art de très grande taille tout en ayant une finesse et des détails rares. Par exemple une photo panoramique de 1000 Mega pixels donnera une impression papier de 5 mètres de long à 300 DPI ( très détaillée ), ou encore 15 mètres de long à 100 DPI ( encore suffisamment détaillée ).
  • Au delà de l'impression sur papier, il y a un réel plaisir pour moi à regarder l'image sur un grand écran et de zoomer dedans. Je me suis souvent surpris à découvrir des animaux dans les montagnes que je n'avais même pas remarqués à la prise de vue. C'est un peu comme se retrouver chez soi avec des jumelles et ressentir à nouveau toute l'amplitude et l'immensité du décors.
  • Le point le plus important de cette technique : le respect des proportions naturelles en terme d'équilibre des masses qui restituera un rendu plus réaliste de la démesure des sommets par exemple. à ce point s'ajoute la sensation de finesse et de détails fins qui complètent l'immersion.
Ici une image au ratio 3:2 en 200 Mega pixels, Cliquez sur l'image pour pouvoir zoomer dans les détails :


Un exemple d'impression sur papier d'art contrecollé sur alu dibond en 225x150 cm :



Comment procéder ?

  • Je fais les images à main levée, ce qui me permet de rester plus rapide et instinctif sur le moment, mais ça demande certaines précautions.
  • Je fais mes images en verticale, qui se juxtaposent à 3/4 de l'image précédente pour éviter d'avoir des trous dans l'assemblage final.
  • Je balaye de droite à gauche ( ou l'inverse ) en faisant bien attention de rester droit et d'inclure le cadrage sans couper les sommets en haut par exemple.
  • La plupart du temps il y a deux étages voir beaucoup plus pour couvrir toute la zone donc une fois arrivé au bout de la première ligne, je descend, toujours en juxtaposant au 3/4 ( sur l'image du haut cette fois-ci ) et je continue de balayer toute la ligne dans l'autre sens. l'image au dessus est faite sur 4 étages de photos.
  • L'exposition est réglée en manuelle au préalable pour une valeur qui permet une gestion de la lumière homogène sur toute la surface. Toujours en faisant attention que c'est les hautes lumières qui seront les plus dures à rattraper au traitement.
  • Le focus est bloqué sur manuel pour éviter que ça reprenne la mise au point à chaque fois.
  • Il faut être équipé d'une carte mémoire rapide pour éviter la saturation du buffer ( ralentissement à l'enregistrement ) car, vu qu'on va faire une rafale de deux voir trois images à chaque fois et enchainer énormément d'images pour couvrir la surface, si le chargement ralenti au milieu on va devoir tenir la position sans se chopper de crampe au bras et ça devenir laborieux.
  • Avant le départ de l'assemblage je fais une photo noire avant ma main devant en manuel focus , et la même chose à la fin, ce qui facilitera le triage des panoramiques une fois à l'export des photos. On aura le repère du début et de la fin de la séquence.

Dans l'image ci-dessous, finaliste au concours Wildlife Photographer Of The Year 2016, se trouve un condor des Andes ( envergure de 3 mètres ). Il donne du coup un point de repère d'échelle dans ces immenses sommets : Los Cuernos dans le parc Torres Del Paine, Patagonie, Chili. Les proportions réalistes du fait de l'assemblage donnent ici la sensation d'"épaisseur" et de grandeur de ces montagnes si particulières.

Une de mes frustrations en photographie est de ne pas arriver à restituer la sensation de démesure ressentie en vrai devant ces montagnes, avec l'assemblage, on se rapproche davantage.

L'image à été réalisée avec 12 images verticales avec le Canon 300 F2.8 L II @ F/2.8 . L'avantage d'une focale fixe haute qualité c'est qu'il y a moins de "déchets" ( images plus floues, imprécises, en particulier sur les bords ), moins de soucis de distorsion par exemple. Ce qui facilitera l'assemblage aux bonnes proportions avec toutes les zones nettes.

Par sécurité je fais toujours une rafale de deux, voir trois images de chaque prise, surtout si j'utilise un zoom comme l'excellent Canon RF 100-500 F4.5- 7.1 L IS USM. Car il peut y avoir, surtout en basse lumière, un peu plus d'images problématiques.

Détail d'assemblage dans le logicel AutoPano giga


Ce logiciel n'existe plus aujourd'hui et je vous conseille celui ci : PTGUI

d'une manière générale si vous voulez vous perfectionner dans la photographie d'assemblage panoramique, je vous conseille le Guide la photo panoramique de Arnaud Frich

Les techniques dont je parle ici sont un exemple de mes explications au cours des Stages Photos que je propose.


Quelques exemples d'images assemblées dans lesquelles vous allez pouvoir zoomer et découvrir les détails :











Retrouvez toutes mes images haute résolution dans cette section